1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Reboisement : le Coordinateur de l’ONG CIPAD-Guinée invite les départements ministériels et ambassades à une synergie

0

Comme annoncé la semaine dernière, l’ONG ‘’Community Initiatives for Peace’’ CIPAD-Guinée a effectué sa 2ème sortie ce vendredi 06 juillet 2021 dans la préfecture de Dubréka à Bondabon, après le lancement de la 2ème édition du reboisement à Wonkifong. Comme à Wonkifong, l’objectif est de mettre à terre 12.500 plantes au pied du mont à Bondabon qui s’étend sur plus de 3400 hectares.

A l’entame de son intervention, Mamady Aminata Touré, coordinateur de l’ONG CIPAD-Guinée, a invité les différentes parties à faire une synergie pour atteindre l’objectif de cette initiative du reboisement.

 » C’est une surface très grande, il va falloir de la synergie d’action. Que tous les 24 départements ministériels, les 10 ambassades, les 45 entreprises et les 25 institutions, que chacun puisse se mobiliser pour reboiser ce site. C’est un acte citoyen. Je pense que si chacun se mobilise pour reboiser, nous y arriverons. Au pied de ce mont, nous avons 3400 hectares et nous sommes en train de voir ce qu’on pourra faire. Pour ce départ, il y a 12.500 plantes qui ont été lancés mis en terre ce matin.’’

De son côté, Aboubacar Soumah, général de la préfecture et représentant du préfet a salué l’initiative, avant d’encourager l’ONG CIPAD-Guinée à élargir cette action sur toute l’étendue du territoire guinéen.

 » Depuis 2 ou trois ans, il y a le réchauffement climatique ; quand c’est comme ça, il faut reboiser parce que nous allons donner vie aux forêts et à la végétation. L’arbre qui est là, quand il pousse, il donnera de l’ombre ou un fruit que l’homme va manger. Donc, ça rentre dans l’alimentation. Et quand c’est comme ça, je dis encore une fois à l’ONG de redoubler d’effort dans toutes les préfectures de la Guinée » .  

En outre, Faso Camara, chef section préfectorale des eaux et forêts estime que cette action de reboisement est en parfait accord avec les recommandations de (JIEC) des experts internationaux au changement climatique. 


« Pour inverser la tendance, il faut un reboisement. Seul le reboisement peut inverser la tendance contre le réchauffement climatique. Pour pérenniser cette action, dans les 3 premiers mois il faut de l’entretien et, les conservateurs sont formés à cet effet. Pour le suivi, nous travaillons avec la communauté », a-t-il confié.

Il faut rappeler que ce samedi, une délégation du ministère de l’autonomisation se rendra sur le site de Bondabon. Une manière de soutenir et de lutter contre le réchauffement climatique.


Bolokada Sano pour earthguinea

4 pièces jointes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.