1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Journée mondiale du diabète : La Guinée lance une campagne d’accès aux soins 

0

L’humanité a célébré le dimanche 14 novembre 2021, la journée mondiale du diabète. En Guinée, cette journée a été marquée par le début d’une campagne axée sur l’accès aux médicaments et aux soins qui permettent aux diabétiques d’éviter un décès prématuré et des amputations.

Ayant pour thème cette année « Accès aux soins du diabète », le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit, explique le médecin Wane Thierno Amadou, spécialiste en médecine interne. Selon lui, les facteurs peuvent être génétiques ou environnementaux.

« Il y a plusieurs facteurs qui sont identifiés ; il ya le facteur génétique pour lequel on ne peut rien, c’est lorsqu’un parent est diabétique, on a 30% de risque de développer un diabète. Si les deux parents sont diabétiques, le risque augmente de 50 à 60%, mais tu n’es pas aussi obligé d’avoir le diabète parce que ton papa ou ta maman est diabétique. A côté de ces facteurs génétiques, il y a aussi des facteurs environnementaux, surtout le poids ou l’obésité qui est un facteur de risque. Plus le poids augmente,  plus on est au risque métabolique ».

Selon l’OMS 442 millions d’adultes souffrent de diabète dans le monde. Il est la base de multiples complications, telles que la cécité, les accents vasculaires cérébraux, une insuffisance rénale et même une imputation.

La consommation abusive du sucre peut être aussi un facteur aggravant du diabète. Ainsi, les types de diabète les plus connus sont le type 1 et le type 2. A cela s’joute le diabète gestationnel qui survient pendant la grossesse. Ce type de diabète est sensé disparaitre après l’accouchement, d’après Docteur Wann.

« Le type 1, quand le patient manque d’insuline et qu’il y a des anticorps qui vont s’attaquer aux cellules productrices de ces insulines  qui vont les détruire. Contrairement au type 2, pour un début on peut commencer par des conseils comme on peut acheter des médicaments mais à la longue ces médicaments ne suffisent plus. Donc on peut être amené à mettre de l’insuline en ce moment qu’on appelle type 2 : insuline récurrent et insuline nécessitant ».

Le diabète est une pathologie incurable même s’il peut se calmer à cause du traitement. C’est pourquoi le médecin recommande à chacun de contrôler son alimentation.  

« Quand on est diabétique ou pas on doit contrôler son alimentation. Manger moins sucré et moins gras, et pratiquer l’exercice physique. Et il faut manger bouger, mais quand vous mangez vous ne bouger pas, vous allez stocker l’aliment. Qui dit stockage dit prise de poids. Qui dit prise de poids dit diabète ».

D’après notre consultant, le diabète est une maladie sournoise dont les retentissements ne sont pas tout de suite détectés. C’est pourquoi il invite les diabétiques à accepter leur maladie pour mieux la soigner.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.