1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/Santé publique : Saisie d’une quantité de faux médicaments au port de Conakry

0 42

Environ 220 conteneurs de faux médicaments ont été saisis par les autorités guinéennes. Ces conteneurs ont été embarqués ce jeudi 7 juillet au port conteneurs de Conakry pour être transportés sur des sites d’incinération dans la zone de Coyah.  L’opération a eu lieu en présence du ministre de la Santé, du président du syndicat des pharmaciens, du Haut commandant de la gendarmerie nationale, du directeur général de la Douane et du procureur de la CRIEF.

Suite à cette saisie, plusieurs interpellations ont eu lieu, selon le procureur général de la cour de répression des infractions économiques et financières, Aly Touré.  De l’autre côté, le chef d’Etat major général des armées se félicite de cette opération qui permettra, selon lui, de nettoyer le marché de faux médicaments en Guinée.

« Je commencerais par remercier le bon Dieu et remercier le président de la transition, son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya sans la volonté duquel tout ce qu’on vit aujourd’hui ne peut être possible. Ce mal persistait dans ce pays depuis les décennies. Il a fallu la volonté politique d’un homme d’en découdre pour que ça devienne une réalité ».

La prolifération de faux médialement sur le marché guinéen entraine plusieurs maladies chez les consommateurs, telles que l’insuffisance rénale et bien d’autres, ajoute le chef d’Etat major général des armées.

« Quand vous partez à la néphrologie, vous constaterez le nombre de personnes qui souffrent d’insuffisance rénale dans ce pays, tout le monde doit s’inquiéter. On peut trouver des jeunes de 25 ans qui souffrent d’insuffisance rénale, qui souffrent de problème de fois, cela ne doit résulter probablement que de l’intoxication médicamenteuse. Regardez, plus de 220 conteneurs des produits qui ne renferment rien, et parfois c’est des produits dont on ne connait même pas la provenance ».

Cette opération a été possible grâce à la vigilance et à la probité morale des autorités qui ont su échapper à des tentatives de corruption. Ajoute ensuite le Colonel Soriba Coulibaly. 

« Ce mal a été appréhendé grâce à la probité et à l’intégrité d’un homme qui est Dr Bah, Directeur de la pharmacie et du médicament. Il a refusé des liasses d’argent que les autres prenaient. C’est pourquoi le CNRD s’est rendu compte du problème. Et le président a toujours dit qu’il faut faire quelque chose par rapport à ça ».

Cependant, le chef d’Etat major général des armées a invité l’ensemble des citoyens à la vigilance et les a interpelés à dénoncer tout acte lié à l’utilisation de faux médicaments dans les quartiers.

« J’interpelle tout le monde aujourd’hui, partout dans les quartiers où vous voyez les gens sont en train de sortir les cartons de médicaments appelez et dénoncez. C’est un mal commun qui hante la population guinéenne. Le nombre de malade est trop. Nous avons le taux de mortalité le lus élevé. C’est des choses qui doivent interpeler. C’est de cette interaction collective que nous allons trouver des solutions qui vont nous permettre d’aller de l’avant. Il ne faut pas qu’on se dise qu’on a brulé 220 conteneurs et puis c’est fini, le mal peut venir sur d’autres formes. C’est une lutte continue, mais aujourd’hui doit être comme le point de départ de cette lutte qui va permettre à tout guinéen d’avoir le bon produit qu’il faut pour se soigner », a fait savoir le chef d’Etat major des armées, le Colonel Soriba Coulibaly, qui enfin invite les forces de l’ordre et de sécurité à  persévérer pour atteindre l’objectif final.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Warning: compact(): Undefined variable $id in /home/u729532777/domains/earthguinea.org/public_html/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/listing-pagin/class-publisher-theme-listing-shortcode.php on line 379
class=" bs-listing bs-listing-listing-text-1 bs-listing-single-tab pagination-animate">

Latest News