1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée : Mise en place d’une plateforme pour éradiquer la malnutrition des enfants

0

La problématique de l’insécurité alimentaire des enfants gagne de plus en plus le terrain en Guinée. Ce jeudi 30 juin 2021, le gouvernement guinéen, à travers le ministre de la santé en partenariat avec les institutions internationales s’engagent à sortir les enfants de la malnutrition de moins de cinq ans.

Photo de famille

A ce jour, un comité national multisectoriel de la malnutrition a été installé sous la présidence du premier ministre, une plateforme qui compose 17 départements ministériels. Le ministre de la santé, le médecin Général Remy Lamah souligne :

« Au-delà des acteurs, il est recommandé de mettre en extraction les politiques de nutrition et celles liées aux biens et services socio-économiques comme l’alimentation, l’éducation, l’eau, l’hygiène, l’assainissement, la sécurité alimentaire et la protection sociale ».

Cette plateforme multisectorielle de nutrition mobilise les acteurs des secteurs socioéconomiques et alimentaires. Le ministre de l’agriculture et de l’élevage, Roger Patrick Millimono, recommande ceci :

« Plusieurs personnes consomment  trop peu d’aliments riches en nutriments, les rendant ainsi plus vulnérables aux infections qui entrainent de nombreux décès. Pour faire face à cette réalité, il est important d’augmenter et de diversifier la production alimentaire et de la rendre plus accessible ».

La nutrition pose également la problématique du développement au pays. En Guinée, elle mobilise plusieurs partenaires, tels que l’UNICEF représenté à la cérémonie par Pierre Ngom. Ce dernier salue la nécessité de mettre en place ce comité.  

Dr Kassory FOFANA, Premier Ministre Chef du Gouvernement

« La mise en place du comité multisectoriel de nutrition est une réelle opportunité qui doit contribuer à la recherche des solutions que pose la situation nutritionnelle des  enfants de moins de cinq ans en Guinée ».

Les engagements forts sont pris par le gouvernement pour éradiquer les manifestations de la malnutrition dans le pays. Dans son message, Dr Ibrahima Kassory Fofana, président du comité multisectoriel de nutrition, explique :

« Le président de la république a mainte fois souligné la politique sociale qui est au cœur des priorités du gouvernement que j’ai l’honneur de conduire. L’objectif d’assurer un meilleur avenir aux enfants doit être poursuivi sous toutes ces formes. Il est de notre responsabilité de renforcer l’accompagnement institutionnel afin de mieux répondre aux différents défis que pose la situation nutritionnelle en Guinée ».

Pierre NGOM

Il faut signaler que pour une meilleure santé de l’enfant, les spécialistes recommandent le lait maternel exclusif de 0 à 6 mois, et des fruits et légumes au-delà afin que l’enfant soit en bonne santé.

Par ailleurs, selon un rapport de l’ONU, le nombre de personnes souffrant de faim aiguë devrait exploser dans les mois à venir, à moins d’une assistance urgente et de grande ampleur.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.