1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée : Les médias seront bientôt dotés d’un code de bonne conduite

0

Dans la perspective d’assurer la formation continue pour les médias en république de Guinée, le service de formation et perfectionnement du ministère de l’information et de la communication  a conduit, à l’initiative du département de tutelle, une formation de trois jours qui a pris fin ce vendredi 3 décembre 2021 à Conakry.

Pour Abdoulaye Djibril Diallo, responsable du service, cette rencontre a pour objectif d’élaborer un document stratégique qui servira de guide pour la professionnalisation des guinéens. « C’est pour avoir des données de base pour l’élaboration des documents stratégiques de la formation et de la professionnalisation des medias qui va servir de bréviaire pour désormais essayer d’aller vers un programme ou un projet de formation pour les medias guinéens ».

Il faut dire que cette formation basée essentiellement sur comment collecter, traiter et diffuser l’information a été honorée par la présence de plusieurs professionnels du secteur de médias de la république de Guinée.

« Il n’y a pas de démarches fiables, s’il n’y a pas de préalable. Et le préalable, c’est d’avoir un programme ou un projet avec l’appui des partenaires c’est nécessairement d’avoir un document strategique à cet effet. Et c’est justement ce document que nous voulons mettre en relief à travers les conclusions de cette rencontre ».

Il faut signaler que ce sont les medias des services public et privé qui ont pris part à cette rencontre. Mais également d’autres département ministériels, tels que le ministère de la défense, de la sécurité, de la communication et beaucoup d’autres.

Pour sa part, Boubacar Yacine Diallo, le président de la Haute Autorité de Communication,  a profité de cette rencontre pour annoncer aux hommes de médias de la rédaction d’un code de bonne conduite qui sera distribué à chaque journaliste guinéen.

« Je voudrais profiter de cette tribune pour vous annoncer que le code de bonne conduite a été rédigé par les représentants des associations de médias et de la presse. Il pourra faire l’objet de publication d’ici la fin du mois. Nous espérons qu’au 1er janvier 2022 chaque journaliste guinéen aura une copie de ce code ».

Il tient également à rappeler aux journalistes de l’obtention de la convention collective qui va aussi servir d’un autre document strategique pour la réglementation d’un certain nombre de problèmes liés à la situation des journalistes.  

« Nous voudrons également vous dire que la HAC espère obtenir des patrons, des syndicats et des autres associations des journalistes dès début de 2022, obtenir d’eux pour qu’ils concluent enfin la convention collective. J’ai personnellement présidé les travaux de cette commission paritaire et elle a été bloquée à la fixation des salaires. Alors les patrons reprochaient à beaucoup de journalistes qui étaient à la fois patrons et employés. Et les syndicats et les associations de presse pointaient la mauvaise fois des patrons ».

A cet effet, Boubacar Yacine Diallo ajoute qu’il ‘’pense qu’on trouverait un compromis dès le début de l’année et j’espère que deux mois après nous pourrions nous venter d’avoir une convention collective qui protèges les intérêts des patrons mais également les intérêts des journalistes’’.  

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.