1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Eaux usées au quartier Coronthin: Les habitants, victimes de l’inaction des autorités ?

0 22

Il convient de rappeler d’emblée que les habitants de Coronthin ne sont pas les seuls à vivre ce genre de situation. Laquelle, faut-il l’indiquer, est à l’origine de bon nombre de maux. Le vendredi dernier, notre reporter a pris part à une rencontre de sensibilisation contre le coronavirus au gouvernorat de la ville de Conakry. Comme lui, certainement beaucoup de citoyens étaient étonnés de voir des eaux nauséabondes dégouliner de différentes concessions dudit quartier où siège le Gouvernorat.

Nous nous sommes intéressés à cet état de fait auprès d’une dame qui s’est fait nommer Tantie Fintènyi (Tantie propre en français). Voici ce qu’elle nous a confié : « plusieurs gouverneurs se sont succédés. Aucun d’eux n’a pu résoudre ce problème. Ce n’est pas leur travail de réparer. C’est un travail qui demande de gros moyens et c’est le département des Travaux publics qui a les moyens de réparer ici. La population souffre, vous voyez de part et d’autre les citoyens longent la chaussée. On vend et on mange tout près. Regardez la devanture du gouvernorat, l’Ambassade de la Lybie est en face, ça c’est une honte pour nous. C’est pourquoi, je demande humblement au ministre des TP de venir voir et arranger ces conduites », a-t-elle vivement sollicité. 

Selon elle, pour résoudre ce problème d’écoulement des eaux usées s’échappant des égouts, il suffirait d’envoyer des équipements appropriés. « Il s’agit de déboucher ces conduites d’eaux usées que vous voyez et qui proviennent de la Maison centrale et des concessions du quartier. Ce sont des déchets en provenance de différentes concessions de Coronthin et de la Maison centrale qui sont en train de couler comme ça. Donc, il faut vraiment la Puissance publique pour venir faire ce travail », a-t-elle réitéré.

« Ça, ce ne sont pas les eaux de ruissellement. Regardez la couleur, c’est jaune. Les eaux de ruissellement ne sont pas comme ça, ce sont des eaux usées des toilettes et tout le long de cette route c’est comme ça.  Si vous allez un peu plus devant, vous serez ébahi, la population a même mis des bouts de bois quelque part pour empêcher que les véhicules ne descendent dans ces eaux. Sentez par vous-même, ça pue », a-t-elle conclu.

Kataco Katom

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Warning: compact(): Undefined variable $id in /home/u729532777/domains/earthguinea.org/public_html/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/listing-pagin/class-publisher-theme-listing-shortcode.php on line 379
class=" bs-listing bs-listing-listing-text-1 bs-listing-single-tab pagination-animate">

Latest News