1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

đŸ‡±đŸ‡· La fermeture abusive du gĂ©ant des mĂ©dias indĂ©pendant au Liberia : un signal inquiĂ©tant Ă  quelques mois des Ă©lections (CommuniquĂ© RSF)

0

#LIBERIA

Les locaux de Spoon Network, le plus grand groupe de presse indépendant du Liberia, sont fermés.

Reporters sans frontiÚres (RSF) dénonce une décision abusive et appelle les autorités à rouvrir les locaux de la chaßne TV et des trois stations de radio visés.Cela fait trois semaines que les journalistes de Spoon FM/Live TV, Farbric FM/Live TV, Super FM/LiveTV et Super TV ne peuvent plus accéder à leur bureau.

Le 14 juillet dernier, les journalistes de Spoon FM/Live TV sont en plein direct lorsque des dizaines d’agents du tribunal civil font irruption dans les locaux du mĂ©dia pour leur exiger de cesser toute activitĂ©. La cour de droit civil de Montserrado County vient de rendre une ordonnance imposant la fermeture des bureaux du groupe Spoon Communication Network dirigĂ© par Stanton Witherspoon, les privant dĂšs lors de leurs moyens de travail et des canaux de diffusion. Cette dĂ©cision fait suite Ă  une plainte pour diffamation Ă©mise par l’ancien directeur gĂ©nĂ©ral de l’Institut libĂ©rien pour les statistiques et le service de gĂ©o-information (LISGIS), Wilmot Smith, mis en cause dans une affaire de corruption avec plusieurs hauts fonctionnaires.

Les journalistes de Spoon Network avaient couvert cette procĂ©dure lancĂ©e par la Commission anticorruption du Liberia (LACC) en juin 2022 qui avait menĂ© au limogeage pour “raisons administratives” de Wilmont Smith cinq mois plus tard, par le prĂ©sident de la RĂ©publique George Weah.

Au cours de l’exĂ©cution de l’ordonnance, le 14 juillet, certains membres du personnel et de la direction du conglomĂ©rat de mĂ©dias auraient attaquĂ© et insultĂ© des officiers de justice et le juge chargĂ© de l’affaire. Dans la soirĂ©e du 17 juillet, ce dernier a adressĂ© une assignation Ă  la direction de Spoon Network et Ă  19 employĂ©s. La cour de droit civil de Montserrado County leur a imposĂ© le lendemain des amendes allant de 300 Ă  1 000 dollars pour outrage au tribunal. L’instance judiciaire doit dĂ©sormais fixer une date afin d’entamer une procĂ©dure d’audition auprĂšs des diffĂ©rents partis. « Les sanctions prononcĂ©es Ă  l’encontre de Spoon Network et de ses employĂ©s impressionnent par leur sĂ©vĂ©ritĂ©. Les amendes infligĂ©es aux membres du personnel reprĂ©sentent environ 3 mois de salaire.

Quant Ă  l’ordre de fermeture des locaux, prononcĂ© sans aucune date envisagĂ©e de reprise, est une dĂ©cision purement abusive : les journalistes de Spoon Network ont simplement rĂ©alisĂ© leur travail en couvrant la procĂ©dure lancĂ©e par la LACC. RSF dĂ©nonce des dĂ©cisions dĂ©mesurĂ©es et brutales qui mettent en danger les journalistes et privent les populations d’un canal d’information. Elle appelle les autoritĂ©s Ă  rouvrir les locaux de Spoon Network. La fermeture de ce rĂ©seau mĂ©diatique indĂ©pendant est un signal inquiĂ©tant dans la perspective de l’élection prĂ©sidentielle prĂ©vue en octobre 2023. »Sadibou Marong Directeur du bureau Afrique subsaharienne de RSF

Avec quatre mĂ©dias d’ampleur, Spoon Communications Network est la plus grande entitĂ© mĂ©diatique indĂ©pendante du Liberia. Fin juin, le CDC-Council of Patriots, un groupe de soutien du parti au pouvoir, avait appelĂ© le gouvernement libĂ©rien Ă  fermer immĂ©diatement le rĂ©seau de Spoon, l’accusant de « diffusion de fausses informations ». L’organisation a ensuite menacĂ© de stopper la station par ses propres moyens si le gouvernement ne le faisait pas.

A plusieurs reprises, l’administration judiciaire s’est rangĂ©e derriĂšre la Coalition of Democratic Change, le parti au pouvoir, pour rĂ©duire au silence les personnes et institutions trop critiques Ă  l’égard de sa politique. Journaliste d’investigation rĂ©putĂ©e et primĂ©e, Bettie K. Johnson Mbayo a Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  un mois de prison en juillet 2022. En 2019, le tribunal de la ville de Monrovia a fermĂ© la radio Roots FM et saisi le matĂ©riel de diffusion. L’AutoritĂ© des tĂ©lĂ©communications du Liberia a affirmĂ© que la station Ă©mettait illĂ©galement. Elle avait pourtant prĂ©sentĂ© une demande de renouvellement de sa licence, mais les autoritĂ©s de rĂ©gulation l’avaient refusĂ©e. Le Liberia occupe la 66e place du Classement mondial de la libertĂ© de la presse Ă©tabli par RSF en 2023.

— REPORTERS SANS FRONTIÈRES / REPORTERS WITHOUT BORDERS

Sadibou Marong

Responsable du bureau Afrique / Head of the Africa desk+221 70 960 40 92Dakar, Sénégal

To

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.