1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Lutte contre le Covid-19 : l’ANSS lance officiellement son pass vacinal ‘’Epi pass’’

0

L’annonce est faite  ce mercredi 1er septembre 2021 par les autorités sanitaires de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) lors d’un point de presse animé au département. Epi pass est désormais l’application qui permettra à chaque citoyen vacciné de générer en 24h sa carte directement à partir de son téléphone ou de l’application.

L’application permet aussi de lutter contre les fausses cartes de vaccination et numériser les carnets de vaccination pour conserver les données dans le système informatique de l’ANSS.

« La plupart des pays, même les organisations des Nations Unies, tout le monde évolue vers le certificat vaccinal qui semble être fiable et vérifiable partout où vous êtes », enseigne Dr Sakoba Keita, Directeur général de l’ANSS. « Donc la Guinée a choisi le 1er septembre pour lancer le certificat vaccinal qu’on appelle aussi ‘’Pass vaccinal’’ de vaccination du niveau national ».

Un délai de 24h est accordé à chaque population ayant pris sa dose de vaccin de générer sa carte directement à partir de votre téléphone, ajouté Dr Sakoba Keita.

« Nous n’avons pas encore enregistré tous ceux qui se vaccinent, nous avons pris du retard dans l’enregistrement dans l’application qui ne sert à générer cette carte. Donc on a donné un délai jusqu’au 30 septembre. Nous avons mis en place des équipes de retro saisi pour aller très vite et saisir aussi en temps réel les données des citoyens qui se vaccinent au quotidien.

Donc si vous êtes vacciné aujourd’hui, nous avons prévu un délai de 24h pour vous permettre de générer votre carte directement à partir de votre téléphone ou de l’application. Ça c’est en ce début du mois de septembre où l’affluence est très grande dans nos sites. On a recruté beaucoup d’agents de saisie pour pouvoir évoluer en temps réel ».

En ce qui concerne l’évolution de la pandémie en Guinée, les autorités de l’ANSS annoncent qu’à la date du 31 août « 40 nouveaux cas confirmés  ont été enregistrés sur 1 213 échantillons analysés soit 3,3%. De mars 2020 au 30 août 2021, 508 974 échantillons ont été analysés dans nos différents laboratoires et nos sites de prélèvement pour 29 541 cas positifs soit 5,8 %. A la date du 31 août, il y avait 29 districts sanitaires qui étaient actifs sur 38 », énumère Dr Mory Condé du service surveillance.

« Par rapport à la prise en charge, 1 374 malades sont isolés et suivis par nos équipes  dont 859 dans les CT-EPI et 515 à domicile. Dans le pays, 1 548 lits sont dédiés à la prise en charge des malades de Covid-19 dont les 859 occupés soit 59,5%. 491 lits sont occupés à Conakry et les restes sont à l’intérieur du pays. Donc le taux d’occupation des lits à Conakry est de 57% contre 43% pour l’intérieur du pays. De mars 2020 au 31 août 2021, 27 357 personnes ont été déclarées guéries soit 98%. Malheureusement 338 personnes sont décédées dans nos prises en charge soit 1% de létalité », a-t-il ajouté.

« Par rapport au volet vaccination, du 5 mars 2021 à la date du 31 août, 810 215 personnes ont bénéficié d’une première injection, et 389 471 personnes ont complété les deux doses ».

Par rapport à la fièvre de Lassa, du début de 2021 à maintenant, nous avons 6 cas confirmés parmi lesquels une personne guérie et 5 décès. Le dernier cas confirmé guéri remonte au 17 août 2021 pour la préfecture de Yomou, 95 contacts sont en train d’être suivis dont 28 à Nzérékoré et 68 à Yomou. Donc les cas confirmés ont été enregistrés dans les préfectures de Yomou, de Beyla et de Nzérékoré.

Par rapport la fièvre de Marburg, il n’y a pas de nouveau cas confirmé depuis le 3 août, date de confirmation de l’unique cas malheureusement qui est décédé. Donc ça fait 27 jours sans nouveau cas confirmé depuis la date du 3 août ». 

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.