1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Interdiction des téléphones dans les classes : Réaction du syndicat national de l’éducation

0

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a, dans une note circulaire, interdit l’utilisation des téléphones dans les classes. Cette décision prise en fin de semaine dernière n’a pas échappée aux réactions de certains acteurs de l’éducation.

Dans une interview accordée le samedi 27 novembre 2021, l’enseignant Michel Pépé Balamou, secrétaire général du syndicat national de l’éducation, a donné son avis sur cette décision. Pour lui, l’interdiction des téléphones dans les salles de classe n’est pas une meilleure solution, il suffit de réglementer son utilisation.

« Je dirais que la décision de l’interdiction de l’utilisation des objets informatiques de façon générale et de façon particulière, les téléphones dans les concessions scolaires, relève de la compétence territoriale du ministère de l’enseignement pré-universitaire. La décision peut être salutaire par endroit », admet le secrétaire général du SNE avant de dénoncer le mauvais caractère de l’utilisation des téléphones par les enfants.

« …aujourd’hui nos enfants sont trop accros aux nouvelles technologies de l’information et de communication, ce qui fait qu’ils sont souvent distraits en classe. Ils n’accordent pas de sérieux à l’enseignement ou à l’apprentissage, alors que les outils pouvaient être des opportunités d’apprentissage pour eux. Souvent quand l’enseignant est en classe au lieu de suivre les cours, ils se connectent sur les réseaux sociaux, au lieu de recopier les leçons ils font la capture d’écran au tableau ils gardent ça dans leurs téléphones. Et parfois même ils prennent les images des enseignants pour pouvoir les ridiculiser sur les réseaux sociaux. Donc si on tient compte de tous ces paramètres on peut saluer la décision ».

Il invite par contre le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation à revoir sa décision, sachant que les téléphones jouent un grand rôle dans l’apprentissage des enfants au quotidien.

« De l’autre côté, nous sommes dans un monde caractérisé par l’avancée vertigineuse de la science, de la technologie. Aujourd’hui le distanciel est en train de prendre la place sur le présentiel, c’est-à-dire on peut mettre des logiciels des cours téléchargeables que l’enfant lui-même au-delà de la classe, peut apprendre », dit-il.

« Alors, je pense que le ministre doit savoir préciser les choses, c’est-à-dire réglementer, mais vouloir dire que c’est totalement interdit sans pour autant réglementer relève ma foi, d’une décision un peu hâtive, dont les paramètres ne sont pas très bien définis ».

Il faut rappeler que le ministre chef du département, Guillaume Hawing a précisé dans la notre circulaire que la décision interdisant l’utilisation des téléphones est appliquée pendant les heures de cours et lors des évaluations, ce pour éviter les erreurs du passé.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.