1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/Viol sur mineures : Deux présumés coupables présentés ce lundi à la presse

0 31


Ce sont deux présumés violeurs qui ont été présentés ce lundi 13 juillet à la presse guinéenne. Le premier, est un homme âgé de 22 ans, domicilié au quartier Matoto dans la commune du même nom. Son nom est Mouloukou Souleymane. Il aurait abusé d’une fille âgée de 9 ans.

Selon le commissaire Ibrahima Henri Fack, Chef de Département Protection Genre et Enfance à l’OPROGEM, c’est grâce au concours des collègues du commissariat central de Matoto qu’ils ont réussi à mettre main sur le présumé auteur qui a été conduit à la Direction Centrale de la Police.

« Le présumé auteur a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué comment il a réussi à mettre en place le mode opérationnel. Il a lui-même donné les explications sur les conditions dans lesquelles il a fait l’acte et dit regretté son acte. Quant à la fille, elle été transférée à la médecine légale qui a confirmé le cas de viol ».

Toujours selon le responsable de l’OPROGEM, c’est le 9 juillet dernier que le présumé auteur Mouloukou Souleymane a commis l’acte. Il ajoute ceci:

« A côté de leur concession, il y a un forage, c’est là-bas où les enfants viennent puiser de l’eau. C’est lorsque la fille est venue pour puiser de l’eau, il a profité de l’absence de beaucoup de personnes dans les alentours pour abuser d’elle ».

Par ailleurs, la deuxième victime présentée à la presse est âgée de douze ans. L’acte s’est passé au quartier Bellevue dans la commune de Dixinn. Le Capitaine Idrissa Keita du commissariat central de Dixinn explique les circonstances de l’arrestation du présumé violeur âgé de 32 ans.

« Aussitôt que le commissariat central a été saisi, nous avons interpelé le suspect du nom de Soumah Mohamed Lamine âgé de 32 ans, pêcheur de profession domicilié à Boulbinet dans la commune de Kaloum. Dès qu’il est venu au commissariat central, nous l’avons mis au violon. Nous avons mis une exécution en médecine où le médecin légiste en l’occurrence Dr Hassane Bah a confirmé le viol », explique Capitaine Idrissa Keita.

Selon lui, malgré plusieurs tentatives sur le suspect « il nous dit qu’il ne reconnait pas les faits. Et le médecin légiste confirme que c’est un cas de viol ».

Pour clore, il faut rappeler que les deux présumés suspects seront déférés dans les jours à venir, selon le responsable de L’Office national de protection du genre et des mœurs (OPOGEM).

Sylla Youn, pour eartguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Warning: compact(): Undefined variable $id in /home/u729532777/domains/earthguinea.org/public_html/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/listing-pagin/class-publisher-theme-listing-shortcode.php on line 379
class=" bs-listing bs-listing-listing-text-1 bs-listing-single-tab pagination-animate">

Latest News