1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/transport urbain: les motos-taxis de nouveau interdits à Kaloum

0

La Direction générale de la police nationale a publié dans la soirée de ce mercredi 5 mai 2021, un communiqué relatif à l’interdiction de la circulation des conducteurs de moto-taxi à Kaloum.

Une décision qui fait suite à un constat relatif à ‘’la prolifération intempestive des moto-taxis et tricycles dans la Commune de Kaloum’’. C’est par un arrêté du ministère des transports portant règlementation du transport par moto-taxi en République de Guinée que la décision a été prise.  Sur le terrain, les avis sont contraires à cette interdiction dans le milieu des conducteurs de moto-taxis. Pour Mamadou Lamarana Diallo, depuis six (6) ans, il nourrit sa famille à partir de ce travail.

« Cette décision nous a fait peur. Car il n’y a pas d’autre solution vue qu’on n’a pas d’autre activité que ça. Mon j’ai trois enfants à nourrir à la maison. Les deux premiers vont à l’école. Et chaque fin de mois, je paie cent mille francs pour la scolarité. Et c’est grâce à la moto, je fais tout ça ».

Dans la déclaration, les autorités de la Direction générale de la police signifient que tout contrevenant à la présente disposition verra sa moto confisquée et gardée en fourrière jusqu’à nouvel ordre. Quant à Mamadou Lamarana Diallo se dit contrarié face à ce décision.

« Nous sommes obligées d’abandonner Kaloum, parce qu’ils ont dit qu’ils vont confisquer les motos. Au lieu de payer par exemple un million pour récupérer ta moto, pendant que tu peux passer toute la journée sans même gagner 100.000 francs.  Donc nous sommes obligés de quitter Kaloum pour aller ailleurs. Ou bien on revend nos motos pour chercher à faire autre chose », insiste cet ancien commerçant qui a perdu sa boutique en 2015 dans un casse.  

Pour Boubacar Diallo, un autre conducteur, coopérer avec les autorités pour alléger les mesures serait la meilleure solution pour mener à bien leur activité.

« Nous allons faire des plaidoiries auprès de l’Etat pour qu’il nous  aide à créer de  l’emploi. Sinon nous aussi nous ne voulons pas conduire des motos.  On veut aussi avoir un emploi plus décent que ça. Sinon nous connaissons bien le danger de la moto, c’est un travail risqué.

Il y a des pères de famille parmi nous.  Nous ferons tout possible pour rester à Kaloum. Nous allons rester mais pas par la force, ni par la violence à la loi, c‘est plutôt de créer une entente entre nous et les autorités ».

La Direction générale de la police nationale demande aux conducteurs de se munir des documents tels que l’immatriculation des mototaxis; La délivrance de la carte d’autorisation de transport; La détention obligatoire d’un permis de conduire de la catégorie A1 ou A par tout conducteur de moto-taxi âgé d’au moins 18 ans.

Dans le même communiqué, aucune circulation de moto-taxis n’est autorisée dans la commune de Kaloum à partir de ce jeudi 06 mai 2021.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.