1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/secteur minier : Le Colonel Mamady Doumbouya demande aux opérateurs miniers de respecter le contenu local

0

Ce jeudi 16 septembre 2021, le Colonel Mamady Doumbouya était face aux opérateurs du secteur minier. Au cours de la rencontre, le Président du CNRD a demandé à ses interlocuteurs d’identifier les obstacles liés à la poursuite des activités minières en Guinée.

A l’entame de son discours, le Colonel Mamady Doumbouya a fait un constat très amer sur le lien entre les richesses naturelles du pays et le niveau de vie de la population guinéenne.

« La Guinée a longuement souffert de la malédiction des ressources. Le pays dispose d’un potentiel minier incontesté mais la population demeure dans une pauvreté visible. Nous devons travailler ensemble pour que cette malédiction se transforme en opportunité dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour cela, la transformation des matières premières et la diversification des activités minières telles qu’envisagées dans la plupart des conventions deviennent impératives ».

Ainsi, le Président du Comité National pour le Rassemblement et le Développement a demandé qu’une attention particulière soit accordée au contenu local. Il a aussi souligné que les directeurs généraux et les sièges sociaux de ces entreprises minières devront être désormais basés en Guinée.

« Je voudrais vous inviter au respect strict des obligations légales et contractuelles. Le comité national de rassemblement et de développement et le secteur minier ont une communauté d’intérêt. La préservation de ces intérêts nécessite le renforcement des équilibres et le maintien du dialogue. C’est pourquoi la Guinée restera toujours attachée au respect des normes et principes de toute transparence et de bonne gouvernance prônées par l’initiative pour la transparence dans les industries extractives ».

Le Colonel Mamady Doumbouya n’a pas occulté la situation sanitaire des personnels du secteur minier. Il a donc invité les employeurs à y veiller tout comme les dispositions fiscales conventionnelles doivent être définies et respectées.

« J’interpelles les employeurs à tous les niveaux d’accorder une attention particulière aux obligations de santé, de sécurité et de protection sociale. Aussi, la participation non contributive de l’Etat dans les sociétés en face de production et celles en face de développement doit être assurée. Une ouverture suffisante pour les contributions à des coûts historiques ou basés sur le marché doit être envisagée ; de même toutes les transactions commerciales ou financière y compris entre maisons mères et filiales doivent être portées préalablement à la connaissance de l’Etat ».

Parlant du contenu local, le Président du CNRD a défini la position de l’Etat guinéen et demandé même qu’il porte une attention particulière.

« Aucune entreprise avec les intérêts étrangers ne pourrait être désignée pour faire la construction et la maintenance des routes non goudronnées et des bases vides, sauf s’il y a un contact d’incapacité des entreprises locales. Cette mesure concerne aussi le transport des minerais notamment par voie terrestre et pour le transport des travailleurs. Il convient aussi d’accorder la priorité aux nationaux et dans tous les concours de recrutement aux différents postes y compris les cadres, les directions en particulier les ressources humaines, le développement communautaire, la communication et relations extérieures ».

Parlant des outils mis en place pour accompagner les communautés impactées par les activités minières, le Colonel Mamady Doumbouya a indiqué que des dispositions spécifiques seront prises pour l’utilisation transparente du fonds de développement économique local (FODEL) et celui du fonds national de développement local (FNDL) en faveur des communautés riveraines des sites miniers.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.