1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/Problématique de logements sociaux : pourquoi l’Etat tarde-t-il à intervenir sur la question

0 34

De nos jours, accéder à un logement décent et de qualité à Conakry reste un casse-tête pour de nombreux citoyens de la ville. Même si l’on en obtient, le prix de la location est insupportable pour le guinéen moyen.

Interrogé sur la question, ce citoyen Fodé Saliou Sacko, ingénieur électrotechnicien, spécialisé en automatisme industriel, appelle à l’intervention de l’Etat.

« Par rapport au problème de logement à Conakry, il faut que l’Etat intervienne. Actuellement quand vous partez pour chercher une maison, les prix qui te seront présentés pour l’avance sont exorbitants. Par exemple une chambre-salon peut coûter jusqu’à 500.000 ou 600.000 francs, ce n’est pas normal. Donc l’Etat doit intervenir à ce niveau ».

Le président Alpha a créé par décret en 2019 l’Agence guinéenne pour le financement des logements (AGUIFIL) afin de favoriser l’accessibilité à la propriété en fournissant des modalités de financement abordable pour des familles. A travers cette agence, l’Etat a élaboré une politique de l’habitat pour permettre aux citoyens d’accéder à des logements décents.

Notre interlocuteur trouve cette démarche plus ou moins lente : « Les logements sociaux sont importants dans un pays. Si vous travaillez par exemple pour le gouvernement, ou bien vous êtes un fonctionnaire de l’Etat, on pourra vous mettre dans un logement où vous allez vous installer avec toutes les conditions requises ».

Selon les spécialistes en habitat, environ 50 mille nouveaux logements sont nécessaires chaque année pour pallier cette situation. Les statistiques du ministère des plans démontrent qu’avec un taux de croissance démographique, la population guinéenne passera de 12 millions en 2018 à environ 23 millions d’habitants d’ici 2040, rapporte le site officiel.

En septembre 2020, le président Alpha Condé avait procédé au lancement officiel des activités de construction des logements sociaux où le site de Sonfonia dans la commune de Ratoma a été retenu pour la réalisation des premiers travaux afin que le slogan ‘’un toit pour chaque famille’’ soit une réalité dans le pays.

« Je lance un appel au gouvernement de réaliser tout ce qu’ils ont promis aux populations guinéennes. Bien sûr que le changement n’est pas facile, comme l’a dit d’ailleurs le président que tout le monde va goûter le changement, donc il faudrait vraiment qu’on se tienne à ça. On a envie de se développer mais on ne veut pas être victime des conséquences du développement. Aujourd’hui c’est difficile mais demain ça va marcher ».

« Et par rapport à cette opération de déguerpissement, je crois que l’Etat avait d’abord informé les gens de libérer les lieux. Certains ont fait et d’autres n’ont pas fait. Je pense que si l’Etat a fait son travail, il faudrait qu’on accepte puisque de toutes les façons c’est quelque chose qui va dans l’intérêt de tout le monde. C’est difficile mais on doit prendre conscience d’embellir notre capitale ».

Pour terminer, il faut rappeler que la banque centrale de la république de Guinée s’est aussi engagée dans le projet de construction de logement sociaux en accordant un prêt de 6% aux banques, selon nos informations, qui participeraient au projet, ainsi que les avantages fiscaux et douaniers et la mise à disposition du foncier par l’Etat. Un programme présidentiel qui permettra en outre à l’emprunteur de rembourser le crédit sur une période allant jusqu’à 25 ans.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Warning: compact(): Undefined variable $id in /home/u729532777/domains/earthguinea.org/public_html/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/listing-pagin/class-publisher-theme-listing-shortcode.php on line 379
class=" bs-listing bs-listing-listing-text-1 bs-listing-single-tab pagination-animate">

Latest News