1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée-Denrées alimentaires : le premier ministre Béavogui en visite dans certains magasins de stock

0

Le premier ministre, Chef du gouvernement, s’est rendu dans certains magasins de stock des denrées de première nécessité dans la commune de Matam, ce mercredi 20 avril 2022. Il était en compagnie du ministre du budget et celui du commerce. Mohamed Beavogui était venu là pour se rassurer que des prix des denrées de première nécessité sont compatibles avec le pouvoir d’achat de la population.

« Vous savez, si nous entendons les plaintes de nos sœurs, de nos mamans, c’est que les prix sont élevés. Et nous le gouvernement nous avons prix nos responsabilités, nous avons baissé les taxes, nous avons prix plusieurs engagements, et aujourd’hui je voulais voir quel est l’impact que cela a eu sur le marché. Nous nous avons deux problèmes qui doivent être résolu. Le premier c’est l’approvisionnement, il faut qu’il y ait suffisamment de stock, ça c’est important pour nous. Et je suis venu j’ai vu qu’il y a des stocks. Et le ministre du commerce vient de me confirmer qu’il y a plusieurs commandes en importation sur sa table et que les stocks on en aura jusqu’à la fin de l’année. Le deuxième problème auquel il faut apporter une réponse c’est le prix. Nous, nous sommes entendus avec la chambre du commerce pour que les prix soient stabilisés et même baissés dans certains cas. Ce que j’ai vu c’est que cela est respecté ».

Des milliers de tonnes de riz et du sucre sont stockés dans les magasins appartenant aux operateurs économiques guinéens. Rencontrés sur place, certains commerçants se disent être inscrits dans la dynamique du respect des prix déjà fixés par les autorités du pays, en ce mois béni de Ramadan. C’est le cas de Mamadou Lamine Barry, operateur économique.

« On est très content de voir le premier ministre dans nos magasins, ainsi que le ministre du commerce et tous les membres de la chambre du commerce, vraiment c’est un honneur pour nous. On est très satisfait. Maintenant par rapport au prix, je dirais que le gouvernement a fixé des prix que nous respectons. Il y a même certaines denrées qu’on vend en bas du prix que le gouvernement a fixé. Donc on rassure la population guinéenne qu’on a du riz suffisamment dans nos magasins. Il y a aussi des bateaux qui sont en train de charger, qui arrivent bientôt. Donc nous-mêmes, on cherche à demander au gouvernement de nous aider à trouver des magasin vide pour nos stocks qui arrivent ».

Il faut rappeler qu’à quelques jours du mois de Ramadan,  le gouvernement de la Transition avait fixé les prix de certaines denrées de première nécessité sur le marché.Il s’agit du riz, de la farine, du sucre, de l’huile et de l’oignon dont voici les prix : Prix TTC plafonné Conakry-Dubréka-Coyah Riz 25% de brisure, 50 kg : 265 000 GNF RIZ 5% de brisure, 50 kg : 300 000 GNF Farine de 50 kg: 355 000 GNF Sucre de 50 kg : 385 000 GNF, Huile CIAO de 20 litres : 365 000 GNF, Oignon de 25 kg : 150 000 GNF , lait en poudre custom Food 25 kg : 750 000 GNF.

A Suivre…

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.