1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Guinée/Carte professionnelle de presse : Sur 2400 dossiers enrôlés, seulement 1686 jugés recevables

0

Ce lundi 03 mai 2021, la Haute Autorité de la Communication (HAC) a entamé la délivrance des cartes professionnelles de presse aux postulants dont les dossiers ont été jugés recevables par la commission mise en place.

Au-delà de la ville de Conakry, cette commission d’enrôlement mandatée par la HAC s’est rendue à l’intérieur du pays pour recenser les journalistes à partir de leurs rédactions respectives.

Le président de la Haute Autorité de la Communication, Boubacar Yacine, estime que cette méthode était l’une des meilleures pour éviter les cas de fraude.  

« Nos équipes se sont rendues à l’intérieur du pays, et la règle voudrait que les journalistes soient enrôlés dans leur rédaction, ce qui nous permettrait d’éliminer tous ceux qui pouvaient tenter  de frauder ».

Selon cette commission, à l’issue de cette opération d’enrôlement, il y a eu au total 4.000 postulants, dont 2.400 enrôlés, 2.334 dossiers dépouillés et analysés, 1. 686 jugés recevables et 638 jugés irrecevables.

« Il y a des journaux qui n’ont pas de siège, qui utilisent des journalistes. Or nous, nous recherchons des journalistes. Donc nous avons décidé, dans les prochains jours, de procéder à l’enrôlement des journalistes qui travaillent pour des journaux sans siège, ainsi que tous les journalistes indépendants qui ne sont pas attachés à une rédaction ».

Il faut signaler que cette carte professionnelle de presse délivrée par la HAC permettra aux journalistes d’accéder à toutes les sources d’information, excepté celles qui sont protégées, a ajouté Boubacar Yacine Diallo.

« Je profite de cette tribune pour solliciter auprès des autorités administratives, judiciaires, sécuritaires, de veiller à ce que les détenteurs de cette carte puissent travailler librement, dans les conditions les meilleures.

Je voudrais en même temps inviter les journalistes à en faire bon usage, parce qu’effectivement la carte elle est personnelle, elle ne doit être ni prêtée ni vendue ».

Selon le président de la HAC, « une commission de recours a été créée pour recevoir des recours formulés par des ayants droits. Et tous ceux qui se considèrent comme ayants droit, mais qui ont été recalés, cette commission va examiner ces recours. Et s’il est établi que le journaliste a le droit, alors il aura sa carte ».

Pour cette première journée, dix (10) cartes ont été remises aux ayants droit. Et sur 1.686 dossiers validés, seulement 83 cartes sont imprimées, indique la HAC.

A signaler que les journalistes qui n’ont pas reçu leurs cartes de presse, dont les dossiers ont été validés pourront passer à la HAC à partir de ce mardi 04 mai 2021, pour le retrait de leurs cartes ; mentionne enfin le président de l’institution, Boubacar Yacine Diallo.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.