1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Conakry-Insalubrité : Lancement d’une opération d’assainissement par la Gouverneure de la ville

0

L’opération pour rendre la capitale Conakry propre est conduite par la gouverneure M’mahawa Sylla. Les cérémonies officialisant le lancement de cette campagne ont eu lieu le samedi 19 mars 2022 à Kaloum. L’objectif, inviter les citoyens de Conakry à s’impliquer davantage dans l’assainissement de la capitale.

« Si nous voulons développer notre pays, il faudrait d’abord que nous rendions la capitale propre. Cela ne peut pas se faire sans l’implication de la population. C’est pourquoi aujourd’hui nous avons décidé de sensibiliser la population de Conakry. Aujourd’hui on a lancé à Kaloum cette campagne qui va s’étendre dans les cinq communes pour leur implication dans l’assainissement de la ville de Conakry », a rappelé Mme M’mahawa Sylla.

Il faut souligner que derrière cette opération, plusieurs sanctions sont prévues contre les récalcitrants en matière de respect des règles d’hygiènes et de salubrité, comme le précise par ailleurs la première responsable du gouvernorat de la ville de Conakry.

« Nous allons mettre les sanctions en place. Le président de la République Mamadi Doumbouyah nous a dit de sensibiliser, d’informer toujours la population avant de mettre en application toutes les décisions. C’est ce que nous sommes en train de faire. Car après un mois, mes services de salubrité  vont sortir. Vous savez il y a des concessions où les toilettes sont conduites dans les caniveaux. Il y a les gens qui versent les poubelles dans la mer, ou bien dans les fossés ; et quand les fossés sont bouchés, chaque hivernage il y a de l’inondation qui se termine souvent par des catastrophes. Et pour éviter tout cela, il faut que tout le monde s’implique ».

Deplorant l’état d’insalubrité de la ville Conakry, la gouverneure de la ville invite chacun  à devenir ambassadeur de la salubrité.

« Je demande à tout le monde de devenir ambassadeur de la salubrité. On a vu dans les autres pays même si c’est un papier qu’on a fait tomber, celui qui est derrière qui n’est pas policier, qui est un simple citoyen, il va vous demandera de ramasser. Et pourquoi le guinéen ne peut pas faire ça. Devant ma maison j’ai fini de nettoyer, alors que quiconque salit doit prendre, et si tout le monde fait ça on va voir que Conakry va être propre. Donc c’est pourquoi aujourd’hui on a décidé avec la présence ici de tous les cinq maires de lancer ce mouvement de sensibilisation ».

Il faut noter que cette sensibilisation touchera toutes les communes de Conakry, comme le martèle Mme la gouverneure de la ville. Ensuite, une brigade verte sera mise en place pour réprimander les récalcitrants. Pour Ismaël condé, maire de la commune de Matam, cette décision est bonne car elle permettra d’aider à maintenir les lieux propres.

« La sensibilisation a un but bien précis parce que derrière la sensibilisation, c’est la répression. Le but même c’est d’aller réprimer les citoyens récalcitrants. Nous avons vu ici dans le premier régime qu’il y avait une brigade verte qui rentrait dans les concessions pour vérifier l’état de salubrité pour chaque ménage. Et ça va être le retour de cette brigade verte. Nous avons les gardes communaux qui sont à notre disposition, et nous allons transférer une partie de ces gardes communaux vers la brigade verte. Et cette brigade verte qui va travailler en synergie avec les sections de salubrité et d’assainissement pour mettre en place cette brigade verte pour aller à réprimer les citoyens les plus récalcitrants en matière de respect des règles d’hygiènes et de salubrité.

Lien du reportage: (4) Facebook

Et avant de venir avec la sanction il faut passer par la sensibilisation. Aujourd’hui nous sommes à la première phase qui est la phase de sensibilisation pour responsabiliser chaque citoyen à prendre ce problème de sensibilisation à bras le corps. Parce que nous nous pouvons bien assainir mais si les citoyens qui habitent dans les quartiers ne sont pas impliqués, ça ne va pas réussir, parce que assainir c’est bien, mais ne pas salir c’est encore meilleur ».

A rappeler que l’activité marquant le lancement des opérations a mobilisé plusieurs citoyens de la commune de Kaloum, ainsi que des acteurs évoluant dans le secteur de l’assainissement.

Sylla Youn, pour earthguinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.