#SelfieDéchets cité parmi trois inititiaves citoyennes à soutenir en Guinée

0 82

Malgré l’image que véhiculent les médias, en Guinée la jeunesse ne se résume pas qu’à ceux qui tentent désespérément de gagner l’Europe. De nombreux jeunes s’efforcent jour après jour de porter des initiatives dédiées au développement de leur communauté, et donc de leur pays. S’il convient de reconnaître que bon nombre de ces initiatives sont très peu  innovantes et plutôt spontanées, il y en a tout de même qui sortent du lot Je vous présenterai ici 3 initiatives qui ont retenu mon attention en Guinée et qui, je le pense, mérite votre soutien.

Oui, ce sont bel et bien deux initiatives distinctes, mais qui poursuivent le même objectif : Conakry propre, une Guinée propre. Les deux initiatives portent sur l’assainissement et la protection de l’environnement. #SelfieDéchets a été initié par la bloggueuse Chérif Fatoumata et Conakry Saine et Propre par un collectif de jeunes Guinéens. Pour atteindre leur but, elles dénoncent l’incivisme des citoyens, les sensibilisent sur les questions environnementales tout en s’indignant de l’inaction de l’Etat.

Ces activistes de l’environnement comme ils se font appeler publient des selfies devant les tas d’immondices qui jonchent les rues et les marchés de la capitale guinéenne pour dénoncer l’excès d’ordure à travers la ville et organisent des week-ends d’assainissement des plages.

Naturellement, les porteurs de ces deux initiatives ne se font guère d’illusion. Ils savent bien que la portée première de leur action est symbolique et que les pouvoirs publics ne réagiront pas forcément à leur appel. Ils entendent toutefois poursuivre la sensibilisation et le plaidoyer auprès notamment des autorités pour l’interdiction de certains produits chimiques, l’intégration des questions environnementales dans les programmes d’enseignement, le tri et le recyclage des déchets.

Il faut dire que Conakry est réputée pour être l’une des capitales les plus sales au monde. Aucune politique nationale viable de gestion des ordures n’est mise en place, d’où l’impérieuse nécessité d’accompagner les quelques initiatives citoyennes qui émergent et qui peuvent, au-delà de la question de la salubrité, générer des emplois et aider à lutter contre le chômage auquel les jeunes sont confrontés.

Proposition d’aide: équiper les groupes de jeunes actifs dans le cadre de ces campagnes (pelles, brouettes, cache nez etc…), offrir des formations en recyclage de déchets

Par Adama Hawa Sow

Lire la suite ici

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.