Lancement du Projet PARSS3: Allocution de Madame la Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts

0 524

Conakry, le 9 Mars 2018 – Monsieur l’Ambassadeur de l’Union Européenne ;

Monsieur le Coordonnateur Pays de l’UNOPS ;

Monsieur le Chef de la cellule CGFED ;

Monsieur le Secrétaire Général ;

Monsieur le chef de Cabinet ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;

Madame et Messieurs les Conseillers Techniques ;

Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs d’Administration centrale ;

Monsieur le Chargé projets financés par l’Union Européenne ; 

Mesdames et Messieurs les Conservateurs des Aires Protégées et Chefs de sites ;

Mesdames et Messieurs les Présidents des Organisations Non Gouvernementales ;

Chers amis de la presse ;

Mesdames et Messieurs, en vos titres et qualités ;

L’honneur m’échoit de prendre la parole devant vous pour procéder au lancement officiel du Programme D’appui à la Réforme du Secteur de Sécurité en Guinée (PARSS3/ Environnement).

Je voudrais tout d’abord, au nom du Gouvernement de la République de Guinée, vous remercier d’avoir bien voulu prendre part à cette cérémonie de lancement et adresser mes sincères remerciements à l’Union européenne pour son accompagnement constant à mon département et qui finance ce programme au titre du 11ème FED sur 4 ans.

Mesdames et Messieurs,

L’évènement qui nous réunit ce matin est d’importance. Il s’inscrit en effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la décision prise par SE Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat, de redynamiser le secteur de sécurité, et qui a fait l’objet d’un engagement auprès de l’Union Européenne.

En finançant ce projet à hauteur de 5.700.000 Euros, l’Union Européenne accompagne mon département à faire de l’environnement, un secteur dynamique, respectueux des engagements internationaux qui favorise la réduction des menaces sur la biodiversité et l’accès des communautés locales aux ressources vitales sans compromettre leur accès aux générations futures.

Au regard du nombre de Guinéens vivant de ces forets et aires protégées, et de la forte contribution de celles-ci à l’économie nationale, il est aisé de mesurer la justesse de l’option prise.

Vous me permettrez donc, de rendre un hommage mérité aux experts de l’Union Européenne et de l’UNOPS, qui avec mes collaborateurs, ont œuvré d’arrache-pied pour identifier les secteurs à impact direct et définir les axes d’interventions.

Mesdames et Messieurs,

Concilier la protection et la conservation, des ressources naturelles et l’opérationnalisation du corps avec les initiatives privées de valorisation, est une approche innovante d’intervention dans le secteur de l’environnement. Cette approche est en droite ligne de la vision du Gouvernement Guinéen de fédérer toutes les sources de financement pour faire de la Guinée, un pays émergent à l’horizon 2020.

Aucun secteur de développement ne saurait rester en marge de cet élan donné par SEM le Président de la République, Prof Alpha CONDE.

En initiant le Programme d’Appui à la réforme du Secteur de la Sécurité en Guinée (PARSS3), le Gouvernement apporte une réponse satisfaisante aux questions de sécurité par une amélioration de la gestion durable des ressources naturelles renouvelables favorisant un climat social, économique et une sécurité environnementale dans le pays.

A ce propos, je tiens à rappeler que le projet découle d’une volonté résolue du Gouvernement de pérenniser les acquis dans le secteur, suite aux résultats probants enregistrés par le Projet pilote qui a été mis en œuvre avec le soutien de l’Union européenne.

C’est également des millions de population guinéenne rurale vivant autour des 12 sites de forêts et aire protégées au niveau national qui bénéficieront des appuis divers du projet.

Mesdames et Messieurs,

Je me tourne à présent vers les structures de gestion du Corps des Conservateurs de la nature et des aires protégées pour leur rappeler que le défi et les enjeux de mise en œuvre de ce projet sont considérables, tant du point de vue de la bonne gouvernance, du respect des procédures instaurées par les Partenaires Techniques et Financiers, que des objectifs de durabilité des actions de développement envisagées.

Nous devrons ensemble veiller scrupuleusement à faire en sorte d’éviter tout blocage qui pourrait contrarier la mise en œuvre du Projet.

C’est donc à une approche nouvelle de collaboration que je vous convie. Il s’agit en l’espèce, de concilier vos initiatives propres et les axes stratégiques de développement mis en place par l’Administration de l’Environnement et des Eaux et Forêts.

Il vous appartient donc de saisir l’occasion pour conjuguer vos efforts en vue d’obtenir un impact conséquent et satisfaisant de nos actions.

Mesdames et Messieurs, 

Avant de clore mon propos, je voudrais rendre un hommage spécial à l’UNOPS qui a conduit avec succès la phase pilote de ce projet et dont les résultats ont motivé et inspiré mon département à poursuivre l’initiation sur une large échelle en couvrant 12 sites à travers le pays.

J’exprime également ma gratitude à tous ceux qui ont contribué à l’élaboration de ce projet dont les interventions, je l’espère, répondront aux besoins et priorités des différents acteurs.

C’est le lieu de dire toute ma fierté et celle de mon département, de travailler en symbiose avec l’Union Européenne et l’UNOPS.

Mesdames et Messieurs, 

Dans le cadre de ce lancement officiel et pour une meilleure imprégnation du projet, les populations rurales bénéficiaires, les acteurs administratifs et politiques, les partenaires sociaux et économiques auront l’opportunité de s’exprimer et de donner leurs avis sur les approches de mise en œuvre, et cela en relation avec les structures de gestion du projet à travers des travaux de groupe thématiques.

Je tiens à vous assurer de mon soutien pour vous appuyer dans l’orientation stratégique, en vue du respect de la lettre et de l’esprit qui ont guidé la formulation du projet et ce, dans le souci de sa cohérence avec les axes de développement visés par le SNAP.

Monsieur l’Ambassadeur de l’Union Européenne, 

Mesdames et Messieurs, 

En me réjouissant par avance, et en vous réitérant l’appui de mon département, pour assurer ensemble avec le concours des Partenaires au Développement, le succès du PARSS3 volet Environnement, au grand bonheur des braves populations rurales et de la conservation des ressources naturelles, je déclare au nom du Gouvernement, le lancement officiel du Programme d’Appui à la réforme du Secteur de la Sécurité en Guinée (PARSS3) volet Environnement.

 Je vous remercie !

Assiatou Baldé

Ministre de l’Environnement des Eaux et Forets

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.