Info PNUD Guinée: Réalisation d’un film documentaire

0 4 512

Le tournage du film documentaire sur la situation de référence sur la zone d’intervention du projet « Adaptation basée sur les écosystèmes des communautés vulnérables de la Région de la Haute Guinée » a eu lieu cette semaine dans les préfectures de Faranah, Kissidougou, Kouroussa, Kankan et Mandiana. La réalisation de ce film documentaire vise à mettre en relief la dégradation généralisée des écosystèmes et les pratiques actuelles en terme de d’agriculture, de pisciculture, causée par les activités anthropiques dans un contexte de changement climatique à l’échelle de la zone d’intervention du projet à travers la réalisation d’interviews d’acteurs locaux, préfectoraux, régionaux et nationaux sur les impacts écologique, économique et social découlant de la dégradation des écosystèmes et des prises d’images illustratives en soutien à la volonté des autorités nationales et des partenaires au développement pour accroitre les capacités d’adaptation afin de réduire la vulnérabilité des communautés face aux impacts du changement climatique;

Le projet dont l’objectif est de réduire la vulnérabilité des communautés locales du Haut Bassin du Niger aux risques supplémentaires posés par le changement climatique en renforçant leur résilience générale à travers une approche axée sur les écosystèmes, qui se concentre sur les bassins versants, les pratiques d’utilisation des terres et la capacité d’adaptation intervient dans onze (11) Communes Rurales des préfectures de Kouroussa, Faranah, Kissidougou et Mandiana où les femmes sont plus présentes dans le secteur informel en raison des charges familiales, des faibles niveaux d’éducation et des préjugés traditionnels.

Pour une meilleure visibilité des activités que le projet s’est engagé à réaliser ce film documentaire pour disposer au démarrage d’informations fiables et crédibles sur la zone d’informations pour refléter la situation de référence à travers cet outil de communication dont l’élaboration et la diffusion peuvent contribuer largement à informer, sensibiliser et former les acteurs sur la nécessité d’avoir une attitude proactive dans la protection, la conservation et la gestion des systèmes de production agro sylvo pastoraux et des écosystèmes.

Le projet a déjà réalisé plusieurs activités parmi lesquelles des aménagements submersibles qui avec des forages et bassins de 5m » d’eau pour permettre aux femmes de s’adonner à des activités agricoles, de maraichage, et fournir améliorer la desserte en eau potable dans les villages comme à Sininkoro qui ne dispose d’un seul point d’eau, le village, le marché et la mosquée.

Ainsi l’équipe déployée pendant 5 jours en Haute Guinée a pu tourner sur plusieurs sites dans les quatre préfectures cibles du projet. A Kissidougou, deux pépinières ont été visitées à Nianda Scierie où les communautés se sont engagées à reboiser les berges du fleuve Nianda et à Kissiyalankoro dans la Commune rurale de Gbangbandou. Dans la CR d’Albadariah, le projet a réalisé des foyers améliorés en banco, un aménagement submersible à Yassardou, remis des foyers métalliques à des femmes. Le projet appuie aussi plusieurs paysans qui ont aménagé des ha de champs rizicoles, en semences améliorées CK 90. A Faranah, c’est la forêt communautaire avec une tête de source menacée que le projet va protéger en collaboration avec les communautés locales. Une pépinière et un aménagement submersible sont mis en place par le projet. A Kouroussa, le district de Tindo dans la Commune rurale de Douako, le projet appuie, une pépinière gérée par une femme. Un magasin de stockage des produits agricoles, déjà équipés en bascule et autres équipements et un abri pour la nouvelle plateforme multifonctionnelle, la forêt communautaire avec la tête de source Diarafré koun, l’un des affluents le plus important du Fleuve Niger, la Mafou. Dans la CR de Banfélé, l’équipe de tournage a visité une pépinière gérée par un groupement de femmes et un site de bassin restauré avec un reboisement qui a démarré en 2017. A Mandiana, après la visite de la station météo, située dans l’enceinte du Bloc administratif, l’Equipe de tournage accompagné par l’Ingénieur national du projet, Thierno Ibrahima Diallo, a pu a assisté à une démonstration des femmes pour la fabrication de foyers améliorés en banco. A Kankan, la Direction Régionale de la météo a fait peau neuve, totalement rénovée avec des équipements modernes grâce à l’appui du Projet. Le Gouverneur de la Région de Kankan a salué l’arrivée de ce projet dont les impacts commencent déjà à se faire sentir, le choix de la Haute Guinée où les effets du changement climatique sont ressentis plus que partout ailleurs dans le Pays

Le film Documentaire, réalisé sous la supervision du Coordonnateur du Projet et en étroite collaboration avec les responsables du Ministère, de l’Environnement, des Eaux et Forêts et du PNUD, le Programme Environnement et Développement durable et l’Unité communication du PNUD, va passer les messages clés portant notamment sur :

 Le niveau de dégradation généralisée des écosystèmes et les conséquences écologique, économique et sociale qui en découlent ;

 L’importance et la nécessité de mener sur le terrain des actions de gestion, d’amélioration et de restauration des écosystèmes pour donner suite à l’épuisement et la dégradation des ressources renouvelables et non renouvelables ;

 La promotion de l’approche participative et l’implication du genre dans l’identification, la mise en œuvre et l’exécution des stratégies d’adaptation au plan national ;

 La mise à l’échelle des techniques et technologies durables pour bâtir et renforcer l’adaptation au changement climatique dans le pays ;

 Le renforcement de la coopération bi et multilatérale pour faire face aux enjeux et défis du changement climatique.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.