1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Environnement: un jeune guinéen transforme le papier en charbon biodégradable

0


Dans le cadre de la lutte contre la coupure abusive du bois et le réchauffement climatique, un jeune Guinéen a eu l’initiative de produire du charbon biodégradable fait à base de papier. Son projet vise à transformer le papier en charbon. Il se nomme Camara Ibrahima Mengué, Président de l’Association des Jeunes Environnementalistes « Youth Mouvement ». Dans ce entretien avec votre site earthguinea.org, Ibrahima nous donne des détails sur son projet : de la genèse de l’idée à la production.

Parlant de l’idée du projet, Ibrahima Mangué explique : « Comme je savais que les papiers sont des dérivés du bois, je me suis dit d’essayer de transformer ces papiers en charbon parce que les femmes souffrent beaucoup à cause du charbon et cela impacte l’environnement. Une fois, en pleine méditation, j’ai décidé de mettre du papier dans de l’eau tout en le malaxant jusqu’à ce que le mélange devienne pâteux. Ensuite, j’ai mis une certaine quantité dans une tasse en pressant jusqu’à ce que l’eau soit essorée. Une fois pressée, j’ai mis l’échantillon sur la tôle pour séchage pendant 24H.’’

Collecte de papiers

Parlant de la production du charbon biodégradable, il dira ceci: « Une fois l’échantillon réussi, j’ai décidé de tester l’utilisation d’un tuyau en pvc. Ce qui me permettait de faire une plus grande quantité car les tasses ne permettent de faire qu’un morceau. C’est à travers cette démarche que j’ai accumulé pleins de briquettes de charbons que j’ai ensuite donné à ma soeur pour tester à la cuisine. Après une première cuisson, ma soeur me dit « grand frère ça brûle mais il faut être tout temps près du fourneau pour activer et remettre quand ça finit parce que ça brûle vite et il y a beaucoup de fumée ». Sur la base des observations de ma soeur, j’ai essayé de corriger le produit fini’’.  

Et d’ajouter: « Il fallait un moyen pour rendre efficace le produit, ainsi j’ai réfléchi et j’ai trouvé une solution : rajouter de la terre tamisée sur les briquettes de charbons en papiers pour réduire la combustion. Malgré cette approche, le charbon dégageait beaucoup de fumée. C’est ainsi que j’ai essayé de trouver de l’argile et je l’ai rajouté au mélange. Le résultat répondait à mes attentes.’’

Briquettes de charbons à base de papiers

Selon Ibrahima, la particularité de ses charbons fabriqués à partir de papier VS le charbon de bois est qu’avec 100 briquettes du ‘’charbon youth’’, on peut préparer pour une famille de 6 à 7 personnes. 50 briquettes du’’ charbon youth’’ pour la sauce et 50 autres pour le riz ».

Comme tout projet de jeunes, surtout à visée environnementale, Ibrahima est confronté au problème de financement. C’est pourquoi il profite de notre tribune pour lancer un message aux bailleurs de fonds afin qu’il puisse s’achéter une machine pour accélérer la production et mettre à la disposition des ménages, son produit. ‘’La production est très lente, même si on revend aux femmes de ma concession, la quantité produite ne couvre pas l’ensemble des demandes parce que le processus prend du temps et stock s’épuise. Il nous faut une machine pour pouvoir produire une quantité suffisante enfin de vendre le produit qui commence à être aimé des ménagères. Mais malheureusement on produit une par une ce n’est pas facile de vendre d’abord. Je lance un appel à l’endroit des personnes de bonne volonté, au gouvernement, de nous venir en aide pour qu’on réalise notre projet. Le produit est prêt à l’emploi », a-t-il conclu.

Avec ce projet, le promoteur est confiant que la production de charbon biodégradable fait à base de papier, contribuera à lutter contre la déforestation et à promouvoir l’emploi des jeunes

Bolokada Sano

Pour earthGuinea.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.