1ière Plateforme de Médias en ligne pour le développement durable.

Environnement: Le Ministre Oyé lance les travaux d’amendement du protocole de Montréal

0

MESSAGE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT DES EAUX ET FORETS A L’OCCASION DU LANCEMENT DES ACTIVITES LIEES A L’AMENDEMENT DE KIGALI AU PROTOCOLE DE MONTREAL RELATIF A DES SUBSTANCES QUI APPAUVRISSENT LA COUCHE D’OZONE

Conakry, 17 mars 2021 –

Madame la Gouverneure de la Région administrative de Kindia

Monsieur le Préfet de Kindia

Monsieur le Directeur Régionale de la Douane et de la Sécurité

Monsieur le Commandant de la Gendarmerie régionale 

Monsieur le Président de l’association des Importateurs

Monsieur le Président de l’association des Consommateurs

Mesdames et Messieurs les membres de l’organisation corporative de l’industrie de froid.

Distingués invités

Mesdames et Messieurs

L’honneur m’échoit en ce jour particulier de procéder au lancement des activités liées à l’amendement de Kigali au protocole de Montréal.

Pour cela, je souhaite la bienvenue à tous ceux qui ont bien voulu honorer de leur présence ici et leur dire combien de fois je suis heureux d’être parmi eux, pour donner un sens noble à la transmission des règles environnementales qui régissent la protection de la nature.

En effet, le Protocole de Montréal est un accord environnemental multilatéral, universel bien établi qui lutte contre les effets néfastes du rayonnement ultraviolet et excessif du soleil sur la santé humaine et sur l’environnement.

L’adoption d’un nouvel amendement au protocole de Montréal s’est avérée nécessaire pour régler une insuffisance constatée dans les diverses conventions régulant l’environnement.

Ainsi, la 28ème conférence des parties à Kigali du 12 au 15 octobre 2016, a marqué la fin des négociations concernant l’amendement dudit Protocole de Montréal. Un consensus a été trouvé et les 197 parties représentées ont adopté le 15 octobre 2016 l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal en vue de l’élimination des hydrofluorocarbures.

Les hydrofluorocarbures appartiennent à des catégories de produits chimiques synthétiques utilisés dans certains appareils de la réfrigération, de la climatisation et d’autres secteurs comme les mousses et les aérosols.

 Leur utilisation s’étend très rapidement et leur production augmente en partie parce qu’ils sont des remplaçants des substances qui appauvrissent la couche d’Ozone notamment les chlorofluorocarbones qui ont été éliminés par tous les pays depuis 2009 et les hydro chlorofluorocarbones en cours d’élimination.

L’avantage de l’Amendement de Kigali est double, puisqu’il permet en même temps de continuer à protéger la couche d’Ozone et de prévenir jusqu’à 0.5o C le réchauffement global d’ici à 2050, apportant ainsi une importante contribution à la mise en œuvre de l’accord de Paris et du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030.

Ce lancement rentre dans le cadre d’une meilleure sensibilisation en général, mais aussi, un outillage en particulier des acteurs compétents et concernés, qui seront chargés de recevoir des enseignements adéquats, pour mieux les préparer à une connaissance profonde des substances ayant un caractère nuisible pour l’existence.

Son impact doit se ressentir de manière transversale, à travers les services et tous les acteurs de près ou de loin touchés par le maillage de l’utilisation des substances dont il s’agit.

C’est pourquoi, une collaboration accrue entre le bureau national Ozone et les différents services tels que :

Les douanes, les inspecteurs du commerce, de l’environnement, de la gendarmerie et de la police, s’avère nécessaire pour donner corps et âmes à l’application effective de la règlementation en la matière.

L’innovation dans l’unité d’action, le remplacement des principes de précaution   et la prise en compte de l’amélioration des ressources humaines sont entre autres, une des méthodes de gouverner autrement, chère à son excellence Mr. le Président de la République Chef de l’Etat le Professeur Alpha CONDE.

C’est sur ces mots que je lance les activités liées à l’amendement de Kigali au Protocole de Montréal et vous remercie pour votre participation effective.

Merci.

Oyé Guilavogui

Ministre d’État, Ministre de L’Environnement des Eaux et Forets

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.