Environnement: La Ministre Assiatou BALDE soumet le projet de décret portant sur la gestion écologique des PCB

0 110

La Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts a soumis à examen le projet de Décret portant gestion écologique des Polychlorobiphényles (PCB), des appareils et matériaux contaminés aux PCB.

 Elle a indiqué que ce projet de Décret est conforme aux recommandations du projet régional sur la gestion des PCB mis en place au terme de la validation des plans nationaux de la Convention de Stockholm qui prévoit le remplacement, la destruction et l’interdiction de tous les équipements contenant les polychlorobiphényles (PCB) d’ici 2028 avec pour objectif de protéger la santé humaine et l’environnement des effets néfastes des polluants organiques persistants.

 La Ministre a signifié que le Projet Régional sur la gestion des PCB est piloté par le Centre Régional de la Convention de Bâle pour les pays francophones d’Afrique en collaboration avec le PNUE sur financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et d’autres partenaires.

 Elle a informé que les inventaires nationaux des PCB effectués par la Guinée ont démontré leur existence dans le réseau électrique d’EDG. S’agissant des sociétés minières et industrielles, des mesures réglementaires doivent être prises pour éviter des catastrophes écologiques et sanitaires.

 La Ministre a rappelé que notre pays a pris des engagements vis-à-vis de la communauté internationale de tout mettre en œuvre pour éviter toute pollution des milieux récepteurs et préserver la santé publique et l’environnement.

Elle a affirmé qu’il est requis que chaque pays participant au projet ait sa règlementation sur la gestion des PCB, cependant la Guinée n’a pas encore de règlementation spécifique ou de mécanisme administratif régissant les PCB. D’où l’élaboration de ce projet de Décret constitué de 40 articles repartis en 8 chapitres.

 Au cours des débats, les observations ont essentiellement porté sur la nécessité de :

 –     Procéder au remplacement progressif des transformateurs existants sur le réseau EDG et à leur conditionnement en vue de leur élimination;

–      Prévoir la mise en place d’un dispositif d’incinération des PCB ;

–      Faire l’inventaire des PCB sur toute l’étendue du territoire national.

Au terme des débats, le conseil a recommandé, sous réserve de la prise en compte des observations formulées, l’approbation du projet de Décret portant gestion écologique des Polychlorobiphényles (PCB), des appareils et matériaux contaminés aux PCB.

Extrait du Conseil des Ministres du Jeudi 15 Février 2018

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.