Discours du Ministre Oyé Guilavogui à la présentation des travaux de l’audit organisationnel

0 26

 -Mesdames et Messieurs les représentants des institutions, -Messieurs et mesdames les partenaires techniques et financiers, -Les cadres des différents Départements, -Chers invités. Mesdames et Messieurs les participants, Je voudrais, en ma qualité de premier responsable du Département de l’Environnement des Eaux et Forets, exprimer toute ma joie de voir se tenir cette rencontre consacrée à la présentation des résultats de l’audit institutionnel de mon Département. En effet, après huit tutelles en près de 20ans, la représentation institutionnelle de l’Environnement, malgré son érection en Ministère depuis 2004, n’a pas véritablement affirmé son leadership. Cela est naturellement dû à plusieurs facteurs dont entres autres les conflits d’attributions entres les différentes structures mises en place avec souvent une duplication des rôles et responsabilités qui ne facilitent pas le travail de synergie nécessaire à l’accomplissement correcte de la mission du Ministère. Pourtant, nous sommes à une époque où malgré les multiples efforts déployés par les autorités du pays ainsi que l’accompagnement constant des Partenaires techniques et financiers, le patrimoine naturel guinéen continue à se dégrader ,victime entres autres de l’insuffisance des moyens financiers et organisationnels pour contrer la dégradation de l’environnement biophysique et humain, afin de permettre à la société en général et aux populations en particulier de s’adapter à des environnements changeants et pour mettre en œuvre des stratégies de croissance verte. Déjà, des études récentes montrent des points de basculement ou point critiques pour certains écosystèmes, signifiants ainsi que ces écosystèmes ont atteint un stade de dégradation n’offrant plus de possibilité pour un retour à un état de fonctionnement normal. Il est donc temps de mettre en place des structures plus adoptées d’encadrement pour renverser la tendance actuelle de dégradation de nos ressources déjà fragilisées par de multiples pressions anthropiques. Il me plait ici de saluer la présence à cet atelier des spécialistes de haut niveau qui vont surement apporter leurs contributions de qualité pour amender les propositions qui sont faites par les consultants ,dans le but de mettre en place des structures raisonnables avec des mandats plus clairs dans la perspective d’une forte efficacité d’intervention de notre ministère. Chers participants, nous devons tous voir et comprendre dans cette étude , une seule chose, celle de transformer le ministère en charge à la fois des questions d’environnement, de changement climatique, de croissance verte, de pollutions, d’assainissement ,des eaux et forets, en un instrument de gestion efficace et durable des ressources naturelles dont dispose notre pays. Mais cela passe nécessairement par des structures peu nombreuses et fortes et dont les missions sont claires. Et sans ambiguïtés, on perçoit alors les efforts énormes que nous devons déployer pour atteindre « la vie en harmonie avec la nature » tant souhaitée. IL est temps d’œuvrer avec plus de persévérance à la transformation des règles de l’économie pour que les biens et services que nous tirons des écosystèmes et biodiversité soient pris en compte. Distingués invités, chers participants Les consultants ont eu à interroger plusieurs interlocuteurs, aussi bien dans divers services centraux et ayant un lien avec l’environnement qu’à travers le pays notamment les responsables politiques, administratifs, déconcentrés et décentralisés, qui leurs ont permis certes de mieux comprendre les dysfonctionnements vécus par les concernés en lien avec le Ministère. Sur la base de l’analyse des informations récoltées et de l’expériences des consultants, des propositions sont faites et vont nous être soumis pour appréciations et approbations. Chers participants Pour terminer, je voudrais une fois de plus, réitérer mes remerciements à tous les partenaires techniques et financiers, pour leurs appuis multiformes et plus particulièrement à l’Union Européenne pour son accompagnement dans la réalisation de la présente étude. Sur ce, et tout en vous souhaitant des échanges fructueux, et déclare ouvert, l’atelier de présentation des résultats de l’audit institutionnel du Ministère. Je vous remercie Publication: Cellule de Communication:#MEEF

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.