LANCEMENT DU PROJET D’APPUI AU SECTEUR DES TRANSPORTS

0 49

Conakry, le 29 Novembre 2017 – Mesdames et Messieurs les représentants de l’ordonnateur National

Mesdames et Messieurs les représentants de la délégation de l’Union Européenne en Guinée

Mesdames et Messieurs les cadres de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile

Chers invités

 Je voudrais tout d’abord vous remercier de votre participation dans la réussite de nos réformes pour le développement durable des infrastructures routières. Votre présence au présent atelier en est un témoignage.

 

Mesdames et Messieurs,

L’organisation des forums et colloques sur les réformes et les activités du Ministère des Travaux Publics avec les acteurs concernés fait partie de l’appui au renforcement de capacités de gestion administrative, techniques et financières des structures opérationnelles du MTP.

Parmi les réformes en cours, il y a l’amélioration de la performance dans la gestion du secteur. Le Décret portant création et fonctionnement du Fonds d’Entretien Routier (FER) au titre de l’article 30, dispose que les redevances d’utilisation des Bacs situés sur le réseau routier et gérés par l’État sont une ressource du FER. Cette ressource n’a jamais été perçue par le FER alors même que chaque année sur financement du FER, des travaux de réfection de ces bacs sont régulièrement réalisés par la Direction Nationale d’Entretien Routier.

Les besoins financiers pour un entretien routier efficient obligent le Gouvernement à la maîtrise des ressources affectés au FER.

La réussite d’une telle réforme nécessite la participation effective des acteurs et les usagers de la route qui sont eux – mêmes très souvent, responsables et victimes du niveau de service du patrimoine routier national.

Vous devez donc, faire un diagnostic complet de la situation en indiquant les problèmes et difficultés rencontrés dans la gestion et exploitation des bacs fluviaux et proposer des solutions pour améliorer la gestion, l’exploitation et le financement de l’entretien de ces bacs à travers le Fonds d’entretien routier.

Ainsi, entre résultats attendus et cet atelier, il y a la définition d’une stratégie permettant d’améliorer la gestion efficaces des bacs et le versement des recettes du FER et la contribution à améliorer le niveau de service des bacs.

Sur ce, je déclare ouvert l’Atelier des acteurs sur la gestion des bacs fluviaux.

Je vous remercie

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.