CHINE: Clôture d’une conférence de l’ONU avec l’engagement mondial de stopper la désertification

UNCCD COP 13

0 64

Une conférence des Nations Unies s’est achevée vendredi dans la ville chinoise d’Ordos, et plus d’une centaine de pays se sont engagés à fixer des échéances pour stopper la désertification d’ici à 2030.

La 13e session de la Conférence des Parties (COP13) à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CLD), d’une durée de dix jours, s’est achevée avec quatre résultats principaux et une déclaration, a indiqué le président de la conférence, Zhang Jianlong.

La désertification est l’un des problèmes urgents auxquels est confrontée l’humanité. Deux milliards d’hectares de sols sont dégradés dans le monde entier. Selon les chiffres de la CLD,12 millions d’hectares de sols disparaissent en moyenne par an et 169 pays sont affectés par la dégradation des terres, la désertification et la sécheresse.

M. Zhang, également directeur du Bureau national des forêts de Chine, a souligné qu’un résultat majeur était l’engagement de 112 pays de se fixer des objectifs pour réaliser « la neutralisation de la dégradation des terres » d’ici à 2030.

Un fonds a été lancé pour aider ces pays à atteindre leurs objectifs, a-t-il ajouté.

Le secrétaire exécutif adjoint de la CLD, Pradeep Monga, a estimé que le fonds destiné à neutraliser la dégradation des terres était une réalisation historique dans le cadre de la CLD.

« C’est un engagement très fort qu’a pris le secteur privé de financer les initiatives visant à neutraliser la dégradation des terres dans le monde », s’est félicité M. Monga.

Ni l’ampleur du fonds ni d’autres détails n’ont été alors dévoilés.

La superficie des terres désertifiées en Chine diminue, en moyenne, de plus de 2.400 kilomètres carrés par an, ce qui fait de la Chine le premier pays du monde à être parvenu à faire diminuer ses déserts, selon les fonctionnaires chargés des forêts.

La conférence a également adopté un nouveau cadre stratégique pour la CLD, pour la période 2018-2030, a précisé M. Zhang.

La Déclaration d’Ordos a salué les efforts de la Chine pour combattre la désertification, la création d’un cadre de coopération au sein de « la Ceinture et la Route » sur la lutte contre la désertification, et le modèle réussi de « l’économie verte du désert » présenté lors de la diminution du désert de Kubuqi.

Au cours des trois dernières années, un tiers de ce désert d’une superficie de 18.600 kilomètres carrés a été reverdi et, dans le même temps, 100.000 habitants sont sortis de la pauvreté.

Selon un rapport de la CLD, l’essentiel du succès de Kubuqi repose sur son modèle économique durable et l’établissement d’un système intégrant des instruments politiques, des investissements en provenance du secteur privé et une participation des habitants locaux.

Monique Barbut, secrétaire exécutive de la CLD, a noté que le modèle chinois de l’économie verte, impliquant les relations entre les habitants locaux et les éco-systèmes, pouvait être reproduit n’importe où dans le monde. F

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.